Le SDE

Créé en 1936 pour électrifier la campagne bourbonnaise, le Syndicat Départemental d’Energie de l’Allier – ancien SIEGA – est un syndicat mixte fermé, qui regroupe toutes les communes de l’Allier (hormis les trois communes urbaines, Montluçon, Moulins et Vichy), 7 communautés de communes et les 3 Communautés d’Agglomération.


 

Elles lui transfèrent des compétences principalement pour l’organisation de la distribution publique d’électricité, de gaz, les télécommunications, l’éclairage public et la production d’énergies renouvelables.

photo

Le SDE 03 investit chaque année environ 20 millions d’euros dans ses principaux domaines d’intervention, en particulier de nombreux travaux sur les réseaux. Il a aussi généré d’importantes économies d’énergie dans le secteur de l’éclairage public, notamment en terminant le programme de suppression des lampadaires de type boule.

 

Ces investissements contribuent au développement du territoire et soutiennent l’activité des entreprises de travaux publics électriques. Outil mutualisé au service de ses 314 communes adhérentes, le SDE 03 veille à améliorer les infrastructures, les réseaux et plus généralement le service public.
Depuis quelques années, il propose aussi à ses communes adhérentes de nouveaux services en matière d’économie d’énergie et de nouvelles compétences facultatives comme la production de chaleur-bois et l’organisation d’un service public de distribution de chaleur.

Le SDE peut également, et de façon optionnelle, être porteur d’études ou de schémas relatifs au développement des énergies nouvelles.

Un nouveau service est fourni de façon facultative aux communes depuis fin 2011 : l’achat d’électricité pour l’éclairage public.

Enfin, il informe et conseille les communes sur la maîtrise des énergies en les sensibilisant dans le choix des moyens de chauffage et les méthodes d’isolation, en privilégiant les matériaux bio-sourcés.

En 2014 et 2015, le Syndicat a constitué des groupements de commandes d’achat de gaz naturel et d’électricité  pour répondre à la législation qui met fin aux tarifs réglementés dans certains cas: ainsi, les collectivités doivent passer des marchés publics pour acheter le gaz naturel (fin des tarifs réglementés au 1er janvier 2015 pour les sites dont la consommation est supérieure à 200 MWh/an et au 1er janvier 2016 pour ceux dont elle est supérieure à 30 MWh) et l’électricité (fin des tarifs réglementés au 1er janvier 2016 pour les sites dont la puissance souscrite excède 36 KVA -tarifs jaunes et verts-).

Enfin, le réseau départemental de bornes de recharge de véhicules électriques a été installé en 2016, sous sa maîtrise d’ouvrage et avec l’appui du Conseil Départemental et des Communautés d’Agglomération.